banner ad

Célébrez le Mois du milieu de travail sain à la BFC Esquimalt

Kateryna Bandura
Rédactrice en chef de Lookout

En octobre, la communauté de la défense marque le Mois de la santé au travail, en mettant l’accent sur quatre aspects de la santé et du bien-être.

Organisées par le groupe de travail sur le bien-être organisationnel de la stratégie de santé et de bien-être des Forces maritimes du Pacifique (FMAR(P)), les activités du mois visent à favoriser un environnement de travail sain, explique Jessie Wyllie, spécialiste de la promotion de la santé aux Programmes de soutien du personnel (PSP).

“La création d’un lieu de travail sain est très importante à l’heure actuelle, en particulier pour les militaires”, explique-t-elle. “Les personnes qui ont le sentiment de faire partie d’un environnement de travail sain et inclusif sont globalement plus heureuses et moins susceptibles de souffrir d’épuisement professionnel. La productivité augmente, la satisfaction au travail s’accroît, et les gens veulent vraiment s’engager et atteindre un niveau de performance plus élevé”.

M. Wyllie encourage les individus à effectuer au moins un changement, petit ou grand, afin de créer un lieu de travail plus sain. Ces changements deviendront des habitudes et se traduiront par des changements positifs à long terme.

Selon Mme Wyllie, un lieu de travail sain est un espace sûr où les gens viennent travailler, qui donne la priorité aux initiatives en matière de diversité et d’équité, qui encourage l’éducation et qui intègre les aspects du bien-être social, communautaire, physique et mental.

“La plupart des gens se focalisent sur les aspects physiques, comme l’utilisation de bureaux debout ou l’organisation de réunions en marchant, qui sont excellents et ont leur place dans la création d’un lieu de travail plus sain, mais ce ne sont pas les seuls moyens. Il y a tant de façons de commencer à créer un lieu de travail plus sain”, a-t-elle déclaré.

Le Mois du lieu de travail sain a débuté par un volet consacré au bien-être social, qui a donné l’occasion à la communauté de prendre un café matinal informel à la résidence de l’amiral. Les visiteurs se sont mêlés au contre-amiral Christopher Robinson, commandant des forces maritimes du Pacifique, dans la résidence historique de l’arsenal, tout en dégustant du café et des rafraîchissements fournis par les mess.

“Un événement social avec l’amiral a montré que la haute direction comprend et apprécie l’importance de créer un environnement de travail sain et veut que tout le monde se sente bienvenu et inclus dans cet espace”, a déclaré M. Wyllie.

Les activités de la deuxième semaine ont commencé par le bien-être de la communauté, qui a consisté à nettoyer le port et les rivages. En tant que base navale, l’océan représente une part importante de l’environnement de travail physique, a expliqué M. Wyllie.

“Qu’il s’agisse de naviguer, d’effectuer des travaux de maintenance ou de suivre des formations de plongée, nous avons besoin d’un port propre et sain pour pouvoir travailler au mieux de nos capacités”, a-t-elle déclaré.

Les activités de la troisième semaine mettent l’accent sur le bien-être mental. Pendant les pauses de midi, du 17 au 19 octobre, le personnel de la promotion de la santé propose des cours sur la pleine conscience, la méditation et le yoga au Naden Athletic Centre. L’équipe de promotion de la santé des PSP aidera les gens à essayer différentes activités susceptibles d’améliorer leur bien-être mental.

“Il y a tellement d’options différentes dont nous entendons parler et qui sont bénéfiques pour la santé mentale que cela peut parfois être un peu accablant”, a déclaré M. Wyllie. “Ces cours permettront de mieux comprendre comment identifier les moments où l’on est en difficulté et où l’on doit donner la priorité à son propre bien-être.

La dernière semaine d’octobre sera consacrée à la mise en mouvement du corps. Parmi les nombreuses possibilités d’être actif, M. Wyllie a cité les divers cours de fitness proposés aux gymnases Naden et Dockyard, la semaine Go-By-Bike marquée le 25 octobre, qui encourage le transport actif pour se rendre au travail, et la journée nationale du sport le 26 octobre, au cours de laquelle les membres peuvent s’essayer à diverses activités sportives au centre athlétique Naden. La semaine se termine par la course de formation mensuelle le vendredi 27 octobre.

“Il faut du temps pour créer un changement, quel qu’il soit, et aider les gens à comprendre qu’un lieu de travail sain ne se limite pas au bien-être physique peut être une nouvelle façon de penser dans certains cas”, a-t-elle déclaré. “Il s’agit d’une campagne annuelle et nous continuerons donc à trouver des moyens de mettre en lumière les lieux de travail sains chaque année en octobre.

Le groupe de travail sur le bien-être organisationnel s’efforce de mener à bien plusieurs initiatives chaque année. Les priorités du groupe pour cette année sont notamment d’aider l’aumônerie à transformer la chapelle Naden en un espace de pratique multiconfessionnel et communautaire plus inclusif et de collaborer avec les groupes consultatifs de la défense pour apporter un soutien à tous les événements commémoratifs. Le groupe cherche également à trouver des moyens de collaborer avec la réserve navale.

 

Comment vous pouvez créer un milieu de travail plus sain :

  • Encouragez les membres à participer à la formation d’ambassadeur de l’espace positif ou à se joindre à l’un des groupes consultatifs de la Défense (GCD).
  • Créez un arbre de gratitude pour l’espace de travail où les membres peuvent afficher les choses pour lesquelles ils sont reconnaissants tout au long de la semaine ;
  • Demandez à votre unité de participer à la course/marche mensuelle de la formation pour que tout le monde soit actif et se sente à l’aise.
  • pour que tout le monde soit actif et socialise ;
  • Apportez un panier-repas de la maison au lieu de manger à l’extérieur ;
  • Prenez des nouvelles de vos collègues et demandez-leur sincèrement comment ils vont ;
  • Organiser un défi de marche au sein de l’unité ;
  • Organiser une collecte de nourriture ou de jouets au sein de l’unité ; et
  • Organiser des événements sociaux sur le lieu de travail axés sur d’autres activités que l’alcool.

Filed Under: Top Stories

Tags:

About the Author:

RSSComments (0)

Trackback URL

Comments are closed.